Après sa violente exécution diffusée dans tous les médias de la planète, OLIVIER, médecin humanitaire dévoué, est mystérieusement de retour vivant, abandonné sans explication, et rapatrié au pays, alors qu’on le croyait mort. Silencieux sur les événements atroces qu’il a subit devant le monde entier pendant plusieurs mois alors qu’il était forcé de lire les messages filmés de ses capteurs, un cartel de la drogue de Ciudad Juarez, où plus de 65 000 personnes ont été tuées depuis 2006, Oliver tente par tous les moyens de retourner au front de cette guerre qui l’a déjà tué une fois. Fusillé de questions par ceux qui l’entourent et qui veulent savoir, Olivier s’isole, tentant de comprendre lui-même ce qui l’a poussé à faire ce qu’il a fait là-bas. Un secret le ronge.

Sa rencontre avec ELISA bouleverse son existence. Danseuse de ballet contemporain en attente de statut de réfugiée politique, cette belle femme brisée par la guerre des cartels au Mexique ne pose aucune question à Olivier. Les deux survivants se lient profondément par leurs graves secrets. Elisa force donc Olivier à réfléchir sur la responsabilité de ses actes coupables, de son implication dans la guerre, alors que lui découvre qu’elle aussi cache et tente d’oublier un événement tragique qu’elle a proféré. Leur relation se développe, mais le lien qui les unit dépasse leur simple rencontre. Olivier connaît Elisa. Elle est la clé de sa survie. Olivier a été libéré de ses capteurs afin de retracer Elisa lorsqu’elle s’est exilée au Canada.

Prisonniers est un thriller dramatique inspiré de l’œuvre La Bataille d’Alger de Gillo Pontecorvo qui nous interroge sur la responsabilité, la culpabilité, et la guerre elle-même, raconté du point de vue de ceux qui y ont participé au-delà des victimes et des témoins.

Un film de Charles-Olivier Michaud